Humanidad


Los niños trabajadores de Nicaragua 2005 – 2008


« Humanidad – Les enfants travailleurs » est un projet artistique qui a été initié en 2004, à la suite d’une réflexion sur la perception des gens face à leur milieu de vie et aux répercussions de la mondialisation sur celui-ci. Nous avons parcouru le Mexique, le Guatemala et le Nicaragua, vivant dans notre camionnette, installant des chambres noires de fortune et enregistrant les images à la base de l’exposition. La plus part des œuvres sélectionnées pour l’exposition ont été prises au Nicaragua entre 2005 et 2007. En Amérique latine, beaucoup de jeunes doivent travailler pour assurer la survie économiques Humanidad « Los ninos trabajadores de Nicaragua »  témoigne de notre engagement politique et artistique à l’égard de la réalité néfaste du travail des enfants. Les œuvres de l’exposition manifestent notre conception de la création photographique ainsi que nos responsabilités citoyennes face aux conséquences sociales des inégalités économiques.Dans plusieurs pays des Continents Américains il y a des jeunes qui doivent travailler pour assurer la survie économique et alimentaire de leur famille. Ils s’affairent à des tâches variées, à la ville comme à la campagne, la situation de ces jeunes est très complexe, elle est due à un contexte économique et politique perturbé. Ce contexte est créé par les inégalités entre les pays, par la corruption des gouvernements et des grandes industries qui viennent s’installer pour y soutirer les richesses naturelles ou y trouver de la main d’œuvre à bon marché. Les directions des compagnies se donnent bonne conscience en offrant des emplois qui sont souvent très mal payés et qui ne tiennent pas compte des droits humains fondamentaux. Ces salaires et ces conditions de vie ne permettent pas aux travailleurs de s’en sortir, les enfants ne vont plus à l’école, ils sont laissés à eux-mêmes, ce qui augmente le risque de délinquance, de problèmes sociaux et le cercle vicieux de la pauvreté se poursuit…

Humanidad témoigne de notre engagement politique et artistique à l’égard de la réalité néfaste du travail des enfants. Les œuvres de l’exposition manifestent notre conception de la création photographique ainsi que nos responsabilités citoyennes face aux conséquences sociales des inégalités économique.

L’exposition est une recherche artistique contemporaine menée par l’entremise des caméras obscura comme outils d’expression. Le flou fantomatique des images suggérant une impression d’irréalité est l’empreinte de la présence et de la respiration, résultat de la durée de l’exposition du sténopé. L’esthétique des images exacerbe la physionomie et l’anonymat des jeunes acteurs d’un système économique et social qui freine la liberté et l’épanouissement de la jeunesse.

En tant que témoins privilégiés de la parole, de l’intimité et de l’imaginaire de ces jeunes, les œuvres célèbrent une allégorie composée d’images en noir et blanc et en couleurs qui dialoguent entre elles et interpellent notre conscience et notre affect face à l’enfance dérobée de ces êtres fiers et déterminés, remplis d’espoir.